Compte rendu: Richard M. Stallman – „Pour une société numérique libre et durable“

Voici un compte rendu de la conférence de Richard M. Sallman „Pour une société numérique libre et durable“, accompagné de deux extraits enregistrés. Merci à l’auteur de ce compte rendu, Medhi Fertani, étudiant en informatique à l’EPFL.

C’est avec beaucoup de chance que nous avons reçu en Suisse Richard Matthew Stallman, pionnier du logiciel libre et programmeur à l’origine du système GNU (distribué avec Linux). Cette personnalité importante de l’informatique libre nous décrit dans ses conférences un paysage des plus sombres pour ces prochaines années. Après un rappel en quatre points de ce qu’est un logiciel libre, Stallman passe à l’attaque. En effet, selon lui, la privatisation des nombreux formats couramment utilisés nuisent à la liberté. Dès lors, tout le monde y prend pour son grade et à la hauteur de sa réputation ; de Microsoft à Apple, en passant par le format mp3, et même certains pays européens accusés de censure, tous ces organismes propriétaires nous font perdre le contrôle de notre ordinateur. D’ailleurs, Stallman lui-même annonce ne pas posséder de téléphone portable. Il ajoute un point d’honneur sur la défense du partage de fichiers, car selon lui, ce ne sont pas les utilisateurs qui violent les droits d’auteur, mais bien les entreprises de production des artistes qui, gardant presque toutes les recettes des disques pour eux, les volent délibérément.

Mais Richard Stallman reste constructif en proposant aussi des solutions à ces problèmes, ce qui en fait une conférence aussi intéressante qu’enrichissante. Voici deux extraits de l’exposé de Richard Matthew Stallman « Une société numérique libre et durable », à l’hepia HES-SO, à Genève, le 4 novembre 2010.

Richard M. Stallman – „Les entreprises font la guerre contre le partage“ by infoclio.ch

Richard M. Stallman – „Windows et Apple intègrent des logiciels malveillants“ by infoclio.ch

Dieser Beitrag wurde unter Rezensionen / Tagungsberichte veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.