Digital Humanities – numismatique et disciplines voisines: concepts, questionnements et expériences

En numismatique, et au niveau international, le champ des « Digital Humanities » et les projets de numérisation sont en plein développement. Nombreux sont les portails qui tentent d’établir des standards en vue d’homogénéiser la saisie des données provenant de différentes sources. Des concepts émergent pour construire, comme sur nomisma.org, une véritable « ontologie » du domaine numismatique. Celle-ci facilite l’exploitation par les chercheurs des importantes masses de données réunies dans les métabases coopératives.

Ces projets concernent aussi la Suisse où ils sont surtout mis en oeuvre par les musées numismatiques, les services cantonaux d’archéologie et l’Inventaire des trouvailles monétaires suisses. Simultanément, les universités développent des centres de compétences en matière de Digital Humanities et des projets liés à la recherche fondamentale – au sein ou en marge de l’ASSH – proposent leurs propres portails (comme Histhub, par exemple) pour favoriser la construction de systèmes d’informations performants et la mise en commun des données numériques. Ces journées d’étude tentent, pour la première fois, de confronter les efforts entrepris en numismatique et dans les sciences historiques afin d’encourager l’échange des concepts créés et des expériences menées dans ces disciplines-soeurs.

Quels sont les bénéfices que la recherche peut attendre de ces nouvelles ontologies et des grandes métabases internationales ? Verrons-nous émerger de nouveaux thèmes de recherches ou ces systèmes d’information auront-ils pour seul effet de rendre la masse de données déjà connues plus facilement accessible ? Quelles nouvelles expériences seront-elles faites lorsque les ontologies devront être développées sans établir de délimitations entre les disciplines? Quelles problématiques pouvons-nous formuler différemment qu’auparavant grâce à ces bases de données structurées ? Enfin, comment définir des concepts qui ne reflètent pas seulement l’état actuel de la recherche, mais qui ouvrent aussi de nouvelles perspectives et de nouveaux champs d’étude ? Telles sont les questions auxquelles nous tenterons de répondre pendant ces journées.

Programme

Freitag, 13. März 2020 / Vendredi 13 mars 2020
10:30 – 11:30 – 35. Ordentliche Mitgliederversammlung der SAF / XXXVe Assemblée générale ordinaire du GSETM
ab / dès 11:45: Mittagessen (Stehlunch) / Repas de midi (buffet)

ab / dès 13:00 – Registrierung / Inscription

13:30 – 13:45 – Christoph Reding (Kantonsarchäologie Baselland) Begrüssung / Mot de bienvenue

13:45 – 14:00 Rahel C. Ackermann (Inventar der Fundmünzen der Schweiz, Bern) Einführung in das Workshopsthema / Introduction au thème des journées scientifiques

Session 1: Numismatische Projekte / Projets numismatiques
(Chair: Andrea Casoli)

14:00 – 14:30 Karsten Tolle (Universität Frankfurt a.M.)
Was bringen uns Linked Open Data und wie kann man das Vertrauen in diese stärken?

14:30 – 15:00 Martin Baer (Universität Wien)
Anwendungsorientierte Forschungsmöglichkeiten anhand von numismatischen Onlinedatenbanken

15:00 – 15:30 Marguerite Spoerri (University of Oxford)
Das Projekt «Coin Hoards of the Roman Empire»: Aktueller Stand, Herausforderungen und Perspektiven

15:30 – 16:00 Pause

Session 2: Kulturhistorische Blicke / Regards d’histoire culturelle
(Chair: Nicole Beuret)

16:00 – 16:30 Tobias Hodel (Universität Bern)
Die Numismatik aus Sicht der Digital Humanities: Standards und machine learning

16:30 – 17:00 Pascale Sutter (Sammlung Schweizerischer Rechtsquellen, Bern)
Die Sammlung Schweizerischer Rechtsquellen (SSRQ) – eine Fundgrube für die Numismatik?

17:00 – 17:30 Werner Bosshard (Historisches Lexikon der Schweiz, Bern)
Das digitale HLS vernetzt

17:30 – 18:00 Monika Studer (Universitätsbibliothek Basel)
Katalogisierung im Verbundkatalog HAN (Handschriften – Archive – Nachlässe)

18:00 – 18:30 Diskussion / Discussion

20:00 Gemeinsames Abendessen / Repas du soir en commun
Tapeo – Brasserie Ziegelhof Liestal, Zeughausplatz 15, CH-4410 Liestal
https://www.tapeo.ch/index.php/liestal-brasserie-ziegelhof

Samstag, 14. März 2020 / Samedi 14 mars 2020
Session 3: Digitale Werkstätten / Ateliers numériques (Chair: Gilles Perret)

09:15 – 09:35 Christian Weiss (Schweizerisches Nationalmuseum, Zürich)
Das Projekt OSCAR – ein Online-Typenkatalog der Schweizer Münzprägung in Mittelalter und Neuzeit

09:35 – 09:55 Anne-Francine Auberson (Inventaire des trouvailles monétaires suisses, Berne), Rahel C. Ackermann (Inventar der Fundmünzen der Schweiz, Bern)
Visualisierung von Münzfunden

09:55 – 10:30 Pause

10:30 – 10:50 Julia Genechesi (Musée d’archéologie et d’histoire, Lausanne), Daniel Schmutz (Bernisches Historisches Museum), Gilles Perret (Musée d’art et d’histoire, Genève)
MuseumPlus im Betrieb / MuseumPlus en fonctionnnement

Session 4: Runder Tisch / Table ronde (Chair : Benedikt Zäch)

10:50 – 12:30 Rahel C. Ackermann, Tobias Hodel, Pascale Sutter, David Wigg-Wolf
Ertrag und Perspektiven / Apports et perspectives

12:30 Ende des Workshops / Fin des journées scientifiques

13:30 Fakultatives Mittagessen / repas de midi facultatif
Restaurant Farnsburg, Rheinstrasse 4, 4410 Liestal
https://www.restaurant-farnsburg.ch/

Programme (pdf)
Inscription (avant le 28.2.2020) (pdf)

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *