Compte rendu: Richard M. Stallman – „Pour une société numérique libre et durable“

Voici un compte rendu de la conférence de Richard M. Sallman „Pour une société numérique libre et durable“, accompagné de deux extraits enregistrés. Merci à l’auteur de ce compte rendu, Medhi Fertani, étudiant en informatique à l’EPFL.

C’est avec beaucoup de chance que nous avons reçu en Suisse Richard Matthew Stallman, pionnier du logiciel libre et programmeur à l’origine du système GNU (distribué avec Linux). Cette personnalité importante de l’informatique libre nous décrit dans ses conférences un paysage des plus sombres pour ces prochaines années. Après un rappel en quatre points de ce qu’est un logiciel libre, Stallman passe à l’attaque. En effet, selon lui, la privatisation des nombreux formats couramment utilisés nuisent à la liberté. Dès lors, tout le monde y prend pour son grade et à la hauteur de sa réputation ; de Microsoft à Apple, en passant par le format mp3, et même certains pays européens accusés de censure, tous ces organismes propriétaires nous font perdre le contrôle de notre ordinateur. D’ailleurs, Stallman lui-même annonce ne pas posséder de téléphone portable. Il ajoute un point d’honneur sur la défense du partage de fichiers, car selon lui, ce ne sont pas les utilisateurs qui violent les droits d’auteur, mais bien les entreprises de production des artistes qui, gardant presque toutes les recettes des disques pour eux, les volent délibérément.

Mais Richard Stallman reste constructif en proposant aussi des solutions à ces problèmes, ce qui en fait une conférence aussi intéressante qu’enrichissante. Voici deux extraits de l’exposé de Richard Matthew Stallman « Une société numérique libre et durable », à l’hepia HES-SO, à Genève, le 4 novembre 2010.

Richard M. Stallman – „Les entreprises font la guerre contre le partage“ by infoclio.ch

Richard M. Stallman – „Windows et Apple intègrent des logiciels malveillants“ by infoclio.ch

Geschichtswissenschaften und Web 2.0

Am vergangenen Freitag fand in Basel ein von hist.net und infoclio.ch organisierter Workshop zum Thema „Geschichtswissenschaften und Web 2.0“ statt.

Mills T. Kelly, Keynotespeaker des workshops und associate director des Center for History and New Media an der George Mason University hat bereits einen Bericht über den Workshop in seinem Blog „Edwired“ veröffentlicht.

Einen weiteren Bericht, kombiniert mit einem kritischen Ausblick, findet man im Blog „Digitale Regionalgeschichte„, erste Reaktionen darauf bei Archivalia und bei hist.net selbst. Weitere Materialien sollen demnächst auf hist.net und infoclio.ch zur Verfügung gestellt werden.

Update 1: Ausserdem bei hazelnutrelations.ch und im Blog von schmalenstroer.net. Bilder gibts hier.

Update 2: Die Podcasts kann man ab sofort bei infoclio.ch anhören: Hier

Update 3: Interview mit Prof. Mills Kelly (CHNM, George Mason University, Virginia).

Dodis 1.5 ist online

Die erste Hürde zu einer Modernisierung und Umgestaltung von Dodis ist genommen.

Seit dieser Woche bietet Dodis eine graphisch verbesserte und leistungsfähigere Datenbank.

Folgende Innovationen kann man erkunden:

• Die Suchresultate werden übersichtlicher, klarer und in attraktiverer Form dargestellt.

• Bei der Dokumentensuche werden neu auch alle damit verbundenen Personen, Körperschaften, Orte und Themen berücksichtigt.

• Ein OpenSearch-Plugin ermöglicht neu die Suche in unserer Datenbank direkt über die Navigationsleiste Ihres Webbrowsers (Internet Explorer und Firefox)

• Unter Beibehaltung der schlichten und klassischen Gestaltung der alten Website erscheinen sowohl die Homepage dodis.ch sowie die Datenbank im neuen Kleid.

Viel Spass beim Recherchieren auf Dodis 1.5!

Richard M. Stallman (inventeur du logiciel libre) en conférence en Suisse Romande

Richard M. Stallman, informaticien fondateur du mouvement logiciel libre, créateur du système d’exploitation GNU et fondateur de la Free Software Foundation – en somme une figure fondatrice du web – passe ces jours-ci en Suisse Romande pour une série de conférences.

Il sera les 3, 8 et 10 novembre à Lausanne, et les 4, 9 et 11 novembre à Genève.

Voir le programme détaillé des conférences.